Vêtements en graphène : Des propriétés sportives exceptionnelles

Tissu vêtement graphène verjari

Le graphène va changer l'industrie sportive. À la fois régulateur thermique, bactériostatique, extrêmement léger et résistant, ses propriétés font entrevoir un nouveau futur pour le vêtement sportif. D'où vient ce matériau exceptionnel ?

1/ Le graphène est issu du graphite 

graphite matériau verjari

L'origine du graphène est le graphite. Le graphite est un minéral de couleur noir et friable. Nous l'utilisons pour la mine des crayons à papier par exemple. Le graphite peut être obtenu de façon naturelle (gisement) ou élaboré industriellement (par un procédé appelé "pyrolyse"). 

Au niveau atomique, le graphite est constitué d'atomes de carbone organisés en hexagones et formant des feuillets superposés et liés les uns aux autres. 

Chaque feuillet est appelé "graphène". Théorisé après la seconde guerre mondiale, le graphène n'a été extrait pour la première fois qu'en 2004 par deux physiciens, André Geim et Konstantin Novoselov. Ils remportèrent le prix Nobel en 2010 pour cette découverte.Graphite graphene

2/ Des propriétés exceptionnelles

Le graphène présente des propriétés extrêmement larges, innovantes et passionnantes pour beaucoup d'industries. Il change littéralement certaines industries pionnières comme par exemple l'aérospaciale.

Mais quelles sont les propriétés du graphène pour les textiles sportifs ?

graphene vêtement sport verjari

Premièrement le graphène est extrêmement conducteur. Sa conductivité thermique est inégalée, autour de 5000 w.m.k. Cette propriété permet de réguler la chaleur corporelle lors de l'effort. 

En effet, quand nous produisons un effort, certaines parties de notre corps chauffent plus que d'autres. Le graphène permet de mieux réguler la température corporelle via le vêtement. 

 

Température corporelle graphène

Le graphène est également très léger, résistant et extensible. Il renforce les propriétés physiques du vêtement dans lequel il est incorporé, et sans l'alourdir. 

Le graphène est également bactériostatique. Cela signifie que les bactéries ne peuvent pas proliférer sur le graphène. Une propriété très intéressante pour les textiles sportifs. En effet, les odeurs proviennent de la prolifération des bactéries, notamment lorsque nous transpirons pendant l'effort.

 

3/ Des possibilités multiples dans nos vêtements

 

Globalement, il y a dans l'industrie trois manières d'incorporer le graphène dans un vêtement sportif : Dans le fil directement, dans une membrane imperméable (pour un vêtement à plusieurs "layers" couches) ou dans des imprimés. 

 

  • Les imprimés en graphène sont la manière la moins couteuse de l'intégrer sur un vêtement. Mais cela ne permet pas d'en tirer tous les profits et de manière durable. Premièrement, les imprimés peuvent se détériorer dans le temps, ensuite ils sont généralement en petite quantité, et enfin ils sont généralement à l'extérieur du vêtement donc loin de la peau. La régulation thermique devient donc difficile car le "réseau" de graphène est à la fois petit et loin de la source de chaleur (le corps).
  • Les membranes intégrant du graphène présentent de meilleures propriétés. En effet le graphène est présent en plus grande quantité, généralement sous forme de poudre sur toute la surface de la membrane. Le "réseau" est donc abondant. Mais les membranes sont généralement "coincées" entre deux autres couches de textile (couche externe et interne). L'atout de régulation thermique est donc limité par la distance qui sépare encore une fois le graphène du corps
  •  Le fil directement à base de graphène est le procédé le plus complexe. C'est la manière la plus solide de l'intégrer dans le textile d'une part, et d'autre part le graphène se retrouve au plus proche de la source de chaleur (le corps) et peut donc jouer au mieux son rôle de régulation.